Opération marquage de thons rouges

Opération marquage de thons rouges

Résultats des balises satellites 2013 :

Ci-dessous détail des 7 thons marqués en été 2013 avec des balises satellites qui se sont pour la plupart détachées en 2014.




Dernières nouvelles en 2013 :

Pose de la sixième balise 2013 en 2 minutes 28 secondes.
(la cinquantième balise depuis 2007)




VIDEO: "Révérence d'un thon bluefin tuna de 90 kg marqué d'une balise satellite TAG #11P0028 le 5/09/2013, après avoir passé 2mn28s sur le pont du CYNGALI."


Extraits de différents courriers du Docteur Jean-Marc Fromentin, de l'IFREMER:

... L'une des deux marques 2011 qui n'avait pas émis a en fait émis une seule fois le 15 avril dernier.. on a que le point de pop-off, mais rien d'autres, grrr... problème Argos, thon recapturé ou marque coincée à l'horizontale???
La bonne nouvelle est que nous avons récupéré l'autre marque 2011 (#61964 - cliquez ici pour voir le trajet), après un AN en mer, YES!!! C'est une première pour nous, et je ne crois pas que ce soit déjà arrivé à un programme de marquage électronique sur le thon en Méditerranée! On peut en être content!!! En plus, cette marque fait un voyage inédit que je vous laisse découvrir (en dehors du passage en Corse sur la fin qui signerait une capture et un retour in fine au port de Carro... )


...deux des trois marques qui ont été posées en 2012 . C'est bien sûr un peu court :1 mois (#62017)et 3 mois (#73421) donc loin de la dernière marque 2011 qui avait atteint une année! Et on aurait aimé de plus longs rapports mais ces deux marques ne sont pas inintéressantes. (Pour info, La troisième est toujours à l'eau).Je crois que l'on a pas à rougir de nos performances, car j'ai fait quelques stats et de 2007 à 2011, nous avons continument amélioré les temps à liberté passant de 68 jours en 2007, à 94 jours en 2008, 88 jours en 2009, 144 jours en 2010 et 160 jours en 2011!!! Belle progression donc et je pense que l'on fait aussi bien que les équipes US (qui m'avaient communiqué, en 2007, un temps moyen de liberté de 130 jours).
En 2013, j'aimerais réaliser la moitié des marquages en début de saison (fin juillet - août) sur de petits poissons (15-30 kg, ce qui est possible avec les mini-PAT) pour avoir plus d'info sur nos chers petits pendant la période des survols (mi-août à mi-octobre) et leur hivernage...



VIDEO: Balise thon Carmen 130 kg - Daniel Lopuszanski:
Cliquez ici pour voir la vidéo >>

Campagne pêche aux thons et marquage novembre 2011 :

Huit balises posées cette année (un total de 42 à ce jour pour le club !). Il en reste 4. Bien sûr, j’aurai pu toutes les poser mais je cherchais des poissons de 100 kg et plus. Ce qui n’est pas si évident que ça. Cette année, nous avons eu depuis début août pas mal de poissons mais les gros sont plutôt rares, ce qui est complètement compréhensible.

La politique de quota sur les thons commence à payer. Beaucoup plus de thons un peu partout, plutôt petits mais qui commencent à grossir. Chaque année, on peut observer que les poissons prennent une classe de poids supplémentaire et cet été, on a pu voir pas mal de poissons de la classe 70 kg. Je pense que l’année prochaine, on retrouvera ces mêmes poissons avec 10 à 20 kg de plus.

On ne retrouve pas les gros poissons, ils sont très rares. De plus, la politique des professionnels qui pêchent toujours dans les frayères pendant la période de reproduction ne fait rien pour inverser la situation. Les professionnels ne sont intéressés que par les gros poissons. Entre les quotas et la triche, il y a une pression qui est encore trop forte pour voir arriver plus de gros poissons chez nous.

On va quand même vers du mieux mais il y a encore beaucoup de boulot.
Jean-Marc Fromentin vient de recevoir 10 nouvelles petites balises que l’on doit expérimenter mais maintenant je pense que ce sera pour l’année prochaine.

Daniel Lopuszanski



Extrait de notre Newsletter 92, pages 3 et 4 :
Comme indiqué dans la dernière lettre, à fin juin cette année, nous avions posé en 2007 et 2008, 20 tags électroniques PAT Wildlife Mk10 :
  • 3 provenant de la Tuna Research and Conservation Center (Barbara Block),
  • 15 d’Ifremer (Jean Marc Fromentin),
  • 2 du BGFCF.
Pour la campagne 2009 nous disposons de 16 tags : 11 Ifremer et 5 BGFCF (dont 3 achetés cette année, à recevoir).
A ce jour, cette année, Daniel Lopuszanski a posé 9 marques : la 1ère le 07/08/09, la dernière le 26/09/09, sur des thons estimés à : 100,110, 90, 110, 130,75, 85, 80 et 60kg.
Nous avons donc encore 7 tags disponibles pour cette année.
Pour ceux implantés en 2007 et 2008, les résultats préliminaires sont entachés par deux difficultés techniques signalées par J.M. Fromentin : le détachement prématuré et les mauvaises performances du système Argos en Méditerranée. Compte tenu des pollutions par des sources de bruits sur la Méditerranée, il faut un minimum de 0,3W, ce qui, jusqu’à maintenant, nous oblige à poser exclusivement des marques Wildlife Mk10 PAT qui ont un pouvoir d’émission de 0,5W.
Les tags étaient programmés pour des durées de 240 à 365 jours. La moyenne de leur durée avant le détachement et la remontée en surface pour émission vers Argos (pop up) a été de 82 jours (minimum 12 – maximum 240).

La moyenne des jours de transmission d’information a été seulement de 26 jours (minimum 9 – maximum 63) c'est-à-dire 31% de jours avec informations - avec 160 messages clairs (minimum 17 – maximum 528) et 219 pollués (minimum 72 – maximum 410), c'est-à-dire 58% de messages brouillés.
Les résultats avec Argos sont en moyenne quatre fois meilleurs dans l’Atlantique. Quant au détachement anticipé, il est à priori plus important sur les thons de petite taille (150 cm) qui se déplacent en bans et attaquent les tags (selon Barbara Block).
Les Mk10 sont prévus pour des thons de 100 kg et plus, trop grands pour des thons de petite taille.
Les attaches ont été modifiées par Daniel Lopuszanski et la pose, cette année, sur de gros thons, nous laisse espérer de meilleurs résultats.

Notons que Wildlife d’une part, et Barbara Block d’autre part, travaillent sur des « mini tags » qui devraient être disponibles pour 2010, plus adaptés aux thons de taille moyenne, mais il nous faudra un minimum de 0,3W en Méditerranée. Nous recevrons ces mini tags pour essai dès leur disponibilité.
Les résultats préliminaires prouvent que les thons ont quitté le Golfe du Lion aussitôt après le marquage et sont restés en Méditerranée nord-ouest les quelques mois suivants (l’automne et l’hiver).
Cependant, les trajets les plus longs montrent une migration vers la Méditerranée centrale, côté nord tunisien, Golfe de Syrte, Mer Tyrrhénienne. Trois poissons ont visité la côte algérienne. Aucune marque ne montre une migration vers l’Atlantique nord.
Elles prouvent que les thons rouges restent en général à la surface des eaux (50% du temps entre 0 et 20, 90% entre 0 et 100 mètres).

Parallèlement, Ifremer et la Fédération Française de Pêche en Mer (FFPM) ont mené une campagne de marquage conventionnel. 479 et 95 marques « spaghetti » ont été posées le long des côtes méditerranéennes en 2007 et 2008. Aucune « recapture » n’a été répertoriée à ce jour.

Devant le déclin des thons rouges, dont vous êtes largement informés, il est suggéré d’inscrire l’espèce sur les listes de la CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora).
La CITES est composée de 175 nations. Les réunions ont lieu tous les deux ou trois ans.
Trois niveaux de protection :
  • Appendix 1 : le plus protecteur, réservé aux espèces en voie d’extinction : commerce international entièrement prohibé, sauf circonstances exceptionnelles, par exemple recherches scientifiques.
  • Appendix 2 : pour les espèces qui ne sont pas en voie d’extinction, mais dont le commerce international peut porter atteinte à la survie future. Ces espèces peuvent faire l’objet de commerce, mais avec des documents spécifiques.
  • Appendix 3 : pour les espèces protégées dans un pays qui a demandé l’assistance des autres pays membres pour contrôler le commerce international.
La prochaine réunion aura lieu à Doha (Qatar) du 13 au 25 Mars 2010. Les pays suivants ont demandé d’inclure les thons rouges dans les listes CITES : France, Monaco, Grande Bretagne, Allemagne et Hollande.
Une telle restriction sur le commerce international ne pourrait qu’être bénéfique pour les pêcheurs sportifs. (Ces commentaires sur la CITES sont extraits d’un article de l’IGFA dans sa publication « International Angler » Vol.72 n°5 de Septembre/Octobre 2009).

Ci-dessous copie du message de Daniel Lopuszanski, daté du 30/09/09, faisant le point sur la pêche des thons rouges cette saison sur la côte française méditerranéenne.

« Un petit compte rendu succinct de la pêche aux thons rouges cet été dans le Sud de la France. Sur toute le côté Côte d’Azur, il y a eu des thons partout, ne dépassant pratiquement pas la maille 115cm ou 30 kg, d’ailleurs le Championnat de France de pêche aux thonidés à Hyères n’a vu la prise d’aucun poisson maillé, mais les poissons étaient plus gros que les années précédentes, peu de petits poissons les 6 kg, mais une moyenne de poissons d’environ 15 à 18 kg, ce qui est donc une amélioration notoire. L’arrêt des filets dérivants et des senneurs dans cette zone n’est certainement pas étranger à cela.
Du côté Provence Languedoc Roussillon les poissons sont apparus début août et assez nombreux d’une taille supérieure à ceux de la Côte d’Azur, 30 à 50 kg, voire plus. Aux abords du Rhône, on a pu observer une rentrée de gros poissons 80 à 200 kg, il y a longtemps qu’on avait vu régulièrement des gros poissons, ils étaient mélangés avec des petits (30 à 50 kg). Le Championnat de France de pêche aux gros qui s’est déroulé la 1ère semaine d’août à Port St Louis du Rhône a vu la prise de 6 gros poissons 100kg + et la prise de 3 poissons d’environ 90 kg, ce qui est aussi une nette amélioration bien sur par rapport aux années précédentes. Je pense malgré tout, que toutes les actions qui sont prises, quotas et limites dans le temps vont gentiment dans le bon sens, et que l’on voit réapparaître plus de poissons et plus gros.
Il y a toujours en ce moment des thons aux abords du Rhône, de 20 à 60 kg, on verra jusqu’à quand ? »

Et, toujours, un grand MERCI à Daniel, sans lequel rien n’aurait pu se faire...
Marcel PROT 12/10/2009

Rejoignez-nous sur Facebook !
Big Game Fishing Club France

Fondé en 1965 - Loi du 1er juillet 1901
Association déclarée au J.O. du 16 août 2003
Logo BGFCF création Patrick Lepage

IGFA
Logo-IGFA

Le BGFCF est membre de l'International Game Fish Association.

© 2016 « BGFCF » | Powered by Crystal Digit